Inscription gratuite

Sauvegardez vos Recettes préférées. Ajoutez des tags, des commentaires, des photos et des recettes. C'est gratuit et facile !

Catégories


Qu'est ce que le régime paléo ?

Fiche technique de : L'Équipe Allrecipes  |  Photo de : Stella
Qu'est ce que le régime paléo ?
1 sur 5
<
>
Le régime paléolithique ou « paléo » s’inspire du régime alimentaire de nos ancêtres chasseurs-cueilleurs de l'âge de pierre et privilégie donc les protéines animales et aliments naturels non traités sur les graisses et les glucides. Ceci signifie une alimentation riche en viande, fruits, légumes et noix, mais pas de céréales (blé, seigle...) ni de produits laitiers, car l’agriculture et l’élevage au sens moderne n’existaient pas alors. Quant au sucre et aux matières grasses, ils ne sont présents dans le régime paléo que sous forme naturelle, comme par exemple le fructose des fruits, mais pas sous la forme de sucre raffiné.
L’idée fondatrice du régime paléo est que le corps humain digère et assimile mieux les aliments qui ont constitué pendant des milliers d'années la base de l'alimentation de nos ancêtres de l’ère paléolithique, et que le corps humain, en constante évolution, est toujours en train de s'adapter aux aliments transformés, tels que la farine qui n’est apparue qu’avec l’avènement de l'agriculture moderne.

Quelle est la différence entre le régime paléo et d'autres régimes faibles en glucides?
Qu'est ce que le régime paléo ? - photo étape 2
Dans la plupart des régimes faibles en glucides, il est permis de manger de la viande et des produits laitiers. En revanche, dans le régime paléo, seules les viandes maigres sont consommées (les viandes grasses n’existaient pas dans la steppe du paléolithique) et les produits laitiers sont tout simplement exclus. Le régime paléo comprend également beaucoup de fruits et légumes frais, de noix et de matières grasses non transformées, principalement d’origine végétale, comme l'huile d'olive extra-vierge et l'huile de noix de coco.
Quelles huiles choisir ?
Les huiles d’arachide, de tournesol et de maïs sont à proscrire de votre alimentation car elles contiennent soit trop d’oméga 6, soit trop d’acides gras saturés.

Privilégiez donc l’huile d’olive, d'avocat, de lin, de coco et de macadamia qui ont un ratio oméga 3 et 6 plus équilibré et ne contiennent que très peu d’acides gras saturés. Par ailleurs, les huiles, en particulier l’huile d’olive, sont à acheter en "extra vierge 1ère pression à froid", le seul processus qui permette de conserver leurs qualités nutritives.

Sinon, n'oubliez pas que les bonnes huiles se cachent aussi dans notre alimentation comme dans les noix ou le poisson.
Parce que le régime paléolithique consiste à se nourrir de la façon la plus naturelle possible, tous les aliments sont consommés dans leur état brut et aussi peu traité que possible. Les substituts au sucre et les barres de céréales à faible teneur en glucides, qui sont souvent autorisés dans d'autres régimes à teneur faible en glucides, sont donc exclus de l'alimentation paléo. On met également l’accent sur le bétail nourri à l’herbe et on évite les animaux ayant eu une alimentation à base de céréales. Cette distinction n'existe pas dans d'autres régimes faibles en glucides.
Les avantages d'une alimentation suivant les principes du régime paléo
En évitant sucre, confiseries en tout genre, fromages, chips et autres aliments riches en glucides et donc en calories, il est fréquent de constater une perte de poids. Le contenu élevé du régime paléo en protéines et fibres alimentaires procure par ailleurs plus vite un sentiment de satiété et ce pour plus longtemps. Finies les fringales de 10h et le coup de pompe de 17h !
Côté cuisson
Nos ancêtres du paléolithique ne mangeaient quasiment pas d'aliments cuits et ce bien qu'ils aient domestiqués le feu. Ils consommaient les aliments majoritairement dans leur état naturel, c'est-à-dire crus.

De nos jours, nous ne consommons que très peu d'aliments crus, à part lorsque nous allons au resto japonais pour un plat de sushi, ne vous sentez donc pas obligé de manger une viande non cuite. Apprenez plutôt à cuire les aliments sans trop en altérer leur nature : privilégiez la cuisson vapeur ou la cuisson à feu doux. Sinon, mangez de préférence vos légumes crus, en salade, afin de préserver leurs vitamines, mais ne vous privez pas pour autant de la délicieuse ratatouille de votre maman !
Le régime paléo peut donc être non seulement approprié pour les personnes cherchant à perdre quelques kilos ( au moins à court terme), mais permet également de suivre un mode de vie sain réduisant les risques de maladies cardiovasculaires, de diabète et d'allergies. Le régime paléo peut également aider à atteindre un meilleur équilibre énergétique et à réguler le niveau d’insuline et donc de sucre dans le sang. Il a des effets sur la qualité de la peau, améliore la qualité du sommeil et la digestion.
Le régime paléo est-il pour moi ?
Si vous êtes prêt à éliminer les céréales modernes, les produits laitiers, les sucres raffinés, le sel et bien sûr tous les produits industriels transformés de votre alimentation, le régime paléo peut alors être une bonne option. Il est bien sûr conseillé d’effectuer une transition en douceur et de commencer petit à petit par un essai sur deux semaines, pour voir comment votre corps réagit à ce régime. N’oubliez pas qu’il peut être dangereux de changer complètement d’alimentation du jour au lendemain.
Il est par ailleurs conseillé dans le cadre d’une alimentation équilibrée de conserver un peu de sucre et de sel (surtout si vous faites du sport... On ne voudrait pas prendre le risque de se déshydrater à cause d'une alimentation trop pauvre en sel). Tolérez donc deux ou trois écarts par semaine qui vous permettront ainsi de suivre votre régime tout en évitant la désocialisation ou l’ostracisation complète (vos amis vous diront merci !).
Enfin, comme vous allez augmenter considérablement votre consommation de produits frais et éliminer vos achats de produits transformés et ainsi alléger le prix de votre panier, privilégiez les produits de qualité et de saison issus de préférence de l’agriculture biologique.
Les aliments autorisés dans le cadre d'un régime paléo
Qu'est ce que le régime paléo ? - photo étape 12
• Viandes maigres provenant d’animaux nourris à l’herbe et non aux céréales

• Volailles

• Poissons sauvages capturés

• Œufs

• Les légumes, de préférence ceux pauvres en amidon (chou-fleur, brocoli, courgette...)

• Les huiles pressées à froid non traitées telles que l'huile d'olive, l'huile de coco, l'huile d'avocat

• Fruits, de préférence ceux modérément sucrés

• Noix

• Patates douces, ignames et autres légumes racines (mais pas les pommes de terre qui contiennent beaucoup d’amidon)

• Herbes et épices non traitées

Les aliments à éviter
Qu'est ce que le régime paléo ? - photo étape 14
• Les produits sucrés

• Les produits laitiers

• Les céréales, complètes ou pas : blé, seigle, épeautre, avoine, soja, maïs, riz, sésame... et leurs dérivés (farines, gâteaux, pain...)

• Les produits industriels : soda, plats préparés, chips

• Les huiles cuites ou extraites à chaud

• Les légumineuses : haricots, soja, pois chiches, flageolets...

Les aliments soumis à controverse
Qu'est ce que le régime paléo ? - photo étape 16
• Les pommes de terre, en raison de leur forte teneur en amidon

• Le quinoa, qui bien que considéré comme un super aliment riche en protéine, contient néanmoins des anti-nutriments qui peuvent réduire ou empêcher l'assimilation des nutriments par l'organisme

• L'ajout de sel, car celui-ci est déjà présent naturellement et en petites quantités dans les aliments

Attention, plus qu'un régime il s'agit d'un véritable mode de vie demandant rigueur et discipline et qui peut paraître parfois bien monotone. Il est donc bon de prendre conscience des préceptes du régime paléo mais de s'autoriser quelques libertés. N'oubliez pas que le régime méditerranéen dont les mérites sont également souvent vantés autorise pourtant céréales, légumineuses et produits laitiers en modération.
Enfin, gardez en tête qu'il n’y a pas de définition stricte du régime paléo et que le but n’est pas d'imiter précisément les habitudes alimentaires de nos ancêtres. Cela serait du reste bien impossible : les légumes et animaux d'élevage n'ont en effet rien à voir avec les mêmes espèces trouvées à l'état sauvage… et encore moins à l’ère paléolithique !) Il ne s’agit pas non plus de juste perdre du poids mais plutôt de s’en tenir à des choix alimentaires visant à optimiser notre santé dans le monde d'aujourd'hui.
Si vous souhaitez vous inspirer du mode de vie paléo, allez donc faire un tour du côté de nos recettes. Des recettes sans lactose, sans gluten, sans produits raffinés... mais certainement pas sans goût !
Fiche technique proposée par :
Allrecipes

  Mes notes et commentaires

Dites-nous ce que vous pensez ! Ajoutez un commentaire ou un avis. Cliquez sur un smiley pour l'ajouter

Qu'avez-vous pensé de cette fiche ?

Pas génial Excellent
Quel niveau de difficulté attribueriez-vous ?

Historique

Vu récemment


Recherches récentes