Inscription gratuite

Sauvegardez vos Recettes préférées. Ajoutez des tags, des commentaires, des photos et des recettes. C'est gratuit et facile !

Qu'est ce que le crudivorisme ?

Fiche technique de : L'Équipe Allrecipes   
Qu'est ce que le crudivorisme ?
1 sur 6
<
>
Le crudivorisme, également connu sous le terme d'alimentation vivante, est une pratique alimentaire consistant à se nourrir principalement d’aliments crus, non raffinés ou modifiés, de préférence alcanisants et bien souvent issus de l’agriculture biologique. Manger des aliments crus permet ainsi d'en préserver les nutriments mais aussi d'en redécouvrir le véritable goût. Lorsque vous utilisez des produits de bonne qualité, il suffit souvent d'un simple assaisonnement pour les sublimer. Qui a dit que le crudivorisme était compliqué ?
Le crudivorisme, c'est quoi ?
Les adeptes du régime cru fondent leur pratique autour du fait que la nourriture cuite à plus de 40°C perd les nutriments, les minéraux et les enzymes nécessaires à la digestion. Le corps doit donc en produire pour faciliter le travail du système digestif. Ce surcroît de travail affaiblirait les organes internes et favoriserait le développement d’allergies et autres maladies.

Les « crudivores » se nourrissent principalement de fruits frais, de légumes, de légumineuses, de noix et de graines, des produits n’ayant donc subi aucune transformation à l’exception de la germination, de la fermentation et de la déshydratation. Mais le crudivorisme comprend plusieurs mouvements : les granivores (qui se nourrissent surtout de graines), les frugivores (surtout de fruits), les instinctos (aliments crus non assaisonnés ni mélangés, choisis à l’instinct selon les sensations de l’odorat et du palais, ou encore de la sensation de satiété), les liquidariens (qui consomment tout sous forme de jus), et les écolos alimentaires (qui mangent de tout cru, y compris viandes, poissons et insectes).

Qu’est-ce qu’on mange ce soir ?
Qu'est ce que le crudivorisme ? - photo étape 2
Bien que la plupart des crudivores soient végétaliens, le crudivorisme n’est pas complètement incompatible avec la consommation de produits d’origine animale telle que le lait non pasteurisé, les fromages au lait cru, certaines viandes crues (un bon steak tartare ou un carpaccio de bœuf), ou encore des poissons crus (à vous les sashimis). Nous vous conseillons cependant de congeler le poisson à -20 ° C pendant au moins 1 semaine avant de le déguster cru, afin d'éviter tout risque de contamination dans le cas où votre poisson serait infecté par des anisakis, des parasites qui pourraient vous rendre bien malade. Si vous choisissez cette option, privilégiez des poissons gras et des viandes à la fraîcheur irréprochable. Sinon, soyez prêts à manger quantité de fruits et légumes frais, de graines germées et de noix.
Manger cru ne signifie pas manger froid !
Consommez vos aliments à température ambiante et non pas tout juste sortis du réfrigérateur. Il est possible de chauffer doucement des aliments. Vous pouvez ainsi réchauffer vos soupes froides crues jusqu'à 40°C (si vous pouvez y tremper le doigt sans vous brûler, elle est bonne). Par ailleurs il ne faut pas complètement diaboliser la cuisson qui permet d’éliminer parasites et bactéries.
En revanche, faites une croix sur les aliments pasteurisés ou transformés, les sucres et farines raffinés et même le sel de table. Il va falloir également dire adieu aux pâtes, pâtisseries, chips, café (les grains de café sont torréfiés) ainsi qu’à la plupart des boissons du commerce (jus de fruits, lait, bière et liqueur… mais pas le vin). Pour ce qui est des viandes, évitez la viande de porc crue (risque de trichinose et attention au ténia !) ainsi que la viande de poulet (risque de grippe aviaire ou de salmonelle).
Connaissez-vous l'acide oxalique ?
Contrairement à ce que l’on pourrait penser, tout ce qui est vert n’est pas forcément bon ! Les feuilles de rhubarbe, l’oseille, les côtes de bettes, les fanes de betterave ou de navet contiennent ainsi une quantité non négligeable d’acide oxalique qui peut se révéler toxique si consommé à forte dose. Faites particulièrement attention si vous souffrez de calculs rénaux ou d’arthrite. La cuisson permet dans certains cas d'éliminer cette substance, mais pas toujours... Il convient de bien se renseigner. Attention au blanc d’œuf également : il contient de l’avidine, une substance potentiellement allergène, mais qui, associée au jaune ou cuit, ne pose en général pas de problème.
Avantages
Qu'est ce que le crudivorisme ? - photo étape 5
On ne compte plus les avantages liés à un régime basé sur la consommation d’aliments d’origine végétale et limitant la consommation de produits transformés ou d’origine animale.

L’avantage principal du crudivorisme serait qu’il aiderait l’organisme à éliminer les toxines et à prévenir les maladies cardiovasculaires. Par ailleurs, manger cru est très énergétique, procure plus rapidement un sentiment de satiété et peut favoriser la digestion des aliments si l'on respecte bien les conseils de préparation et de dégustation. Vous vous sentez pousser des ailes ?

Enfin, côté silhouette, ce régime a du bon ! Riche en fibres et pauvre en gras (dans la mesure où vous mettez le frein sur la vinaigrette) vous pourriez bien vous débarrasser de quelques kilos en trop. Faites néanmoins attention à manger suffisamment et à conserver une alimentation variée.
Précautions
Qu'est ce que le crudivorisme ? - photo étape 7
Si vous commencez un régime crudivore, allez-y en douceur en dégustant un repas cru de temps en temps, puis augmentez la fréquence progressivement selon la manière dont votre corps réagit.

Votre intestin n’est pas d’accord ? Consommées en excès, les fibres peuvent devenir irritantes et provoquer des dérèglements digestifs. Rééduquez-le en suivant une cure prébiotique par exemple. Pensez également aux jus de fruits ou de légumes qui sont dépourvus de fibres tout en étant riches en nutriments.

Faites également attention à votre apport calorique. Il est facile de se trouver en carence lorsque l’on change de régime alimentaire. Faites le plein de légumes riches en vitamines comme les choux de Bruxelles ou autres légumes verts à feuilles (épinards et chou frisé ou kale), ainsi que de légumes colorés comme les poivrons et les carottes. Besoin de plus de protéines ? Miser sur les haricots germés et les lentilles.

Prenez garde à conserver une alimentation variée et de qualité au risque sinon de connaître des problèmes d’anémie et de croissance (notamment chez les enfants et les adolescents). N'oubliez pas les graisses et les protéines, indispensables au bon fonctionnement de l’organisme !
Tirez le meilleur parti des légumes crus
Pour que le corps soit capable d'extraire tous les nutriments des légumes crus, il est impératif de bien les mastiquer, et même en mâchant bien, on estime que seulement 70% de ces nutriments sont absorbés par le corps. Pour augmenter ce rendement, donnez un petit coup de pouce à votre corps en retirant les fibres des fruits et légumes. Le secret est d'en extraire le jus ou de les mixer : à vous smoothies, jus et soupes crues !
Équipez-vous !
Qu'est ce que le crudivorisme ? - photo étape 9
Non le crudivorisme ne consiste pas à manger des bâtons de carottes et des noix et nécessite même un peu de préparation si vous souhaitez vous faire plaisir. L’économe, l'éplucheur à julienne et la mandoline vont vous faciliter la vie mais pour vraiment sortir des sentiers battus, il est recommandé de s’équiper de quelques outils : un déshydrateur alimentaire, un extracteur de jus ou une centrifugeuse et un mixeur de pro (blender) vous permettront de passer à un tout autre niveau et de préparer des plats crus originaux.
Prenez le temps !
Un des éléments clés du crudivorisme est le temps ! Les techniques de la germination et du trempage demandent de l'organisation. Il faut penser à faire tremper les graines ou les noix dont vous aurez envie dans quelques jours. Ceci nécessite de complètement repenser sa manière de cuisiner et d’appréhender les aliments.
Ce régime est-il pour vous ?
Manger cru n'est pas toujours un régime facile à suivre à long terme, surtout sur le plan social : peu de restaurants offrent des options crues en dehors de la sacro-sainte salade verte et vos amis vont avoir du mal à toujours accommoder votre régime lorsqu'ils vous invitent à dîner. Soyez donc flexible. Vous n'avez pas à suivre ce régime de manière dogmatique. Gardez en tête que même les crudivores les plus acharnés dépassent rarement 70% de produits consommés crus.

Allez-y doucement ! Pourquoi ne pas essayer d’incorporer un repas complètement cru de temps en temps. Des crudités, une salade bien colorée, un gaspacho, et un jus de légumes frais, voilà de quoi manger cru facilement tout en se faisant plaisir. L’été est la bonne période pour commencer ce type de régime. Avec la chaleur on a envie de salades et les fruits et légumes débordent sur les étals des marchés.

Le crudivorisme demande enfin beaucoup d'organisation et les aliments ne sont pas toujours très bon marché entre les magasins bio et les produits organiques... D'un autre côté, si vous faites vraiment une croix sur tout ce qui est produit transformé, vous pourrez rééquilibrer votre panier.

Soyez créatifs !
Qu'est ce que le crudivorisme ? - photo étape 13
Qui a dit qu’on ne pouvait pas se faire plaisir avec le crudivorisme ?

Envie d’une sauce crémeuse pour accompagner des spaghettis (crus) de courgette ? Utilisez donc de l’avocat ! Et pour « cuire » le poisson tout en en préservant les qualités nutritionnelles, pensez à le faire mariner dans du citron.

Les crudivores sont par ailleurs des experts en jus maison et germination, et ils savent utiliser le blender (mélangeur), la centrifugeuse et le déshydrateur alimentaire (ou la technique du four entrouvert) comme personne.

Déshydratez des rondelles de pommes de terre pelées pendant cinq heures et vous obtenez de délicieuses chips bien croustillantes !

Pour faire des cookies aux pépites de chocolat, broyez des noix de cajou non cuites et de l'avoine dans un robot culinaire ou un blender pour créer la pâte, puis, dans un autre saladier, mélangez de l'huile de coco, de la caroube, du chocolat en poudre (attention, le chocolat doit être cru !), du sirop d'érable et de l’extrait de vanille pour faire des pépites de chocolat. Mélangez les deux et placez au congélateur pendant 30 minutes. De délicieux cookies 100% crus !

N'hésitez pas à aller puiser l'inspiration dans nos recettes crudivores !
Fiche technique proposée par :
Allrecipes

  Mes notes et commentaires

Dites-nous ce que vous pensez ! Ajoutez un commentaire ou un avis. Cliquez sur un smiley pour l'ajouter

Qu'avez-vous pensé de cette fiche ?

Pas génial Excellent
Quel niveau de difficulté attribueriez-vous ?

Historique

Vu récemment


Recherches récentes