Inscription gratuite

Sauvegardez vos Recettes préférées. Ajoutez des tags, des commentaires, des photos et des recettes. C'est gratuit et facile !

Catégories


Cuisson au barbecue : astuces pour la rendre meilleure à la santé

Fiche technique de : L'Équipe Allrecipes  |  Photo de : Stella
Cuisson au barbecue : astuces pour la rendre meilleure à la santé
1 sur 1
<
>
La cuisson au barbecue, on adore, c’est convivial, c’est pratique, il n’y a pas de graisses, et c’est tellement bon… Mais attention, si l’on ne prend pas certaines précautions, ce mode de cuisson peut aussi être à l’origine de certaines substances qui ne sont pas bien bonnes pour la santé. Alors jetons un œil à quelques astuces toutes simples pour que votre prochain barbecue entre amis soit le plus sain possible, tout en restant le plus délicieux du quartier…
Quels sont les risques de la cuisson au barbecue ?
Nous n’allons pas renter ici dans les détails scientifiques et médicaux, mais en gros, lorsque vous cuisez de la viande au barbecue, deux choses se produisent qui ne sont guère souhaitables :

- La viande, la volaille, le gibier et le poisson, lorsqu’ils sont saisis (c’est à dire cuits de façon très rapide, à haute température, comme c’est le cas au barbecue), vont dégager ce que l’on appelle des amines hétérocycliques.

- Lorsque la graisse coule de votre viande sur votre charbon de bois, des hydrocarbures aromatiques polycycliques se forment, qui, transportés par la fumée et les giclures, vont se redéposer sur vos grillades, que ce soit de la viande ou autre chose.



Comme vous pouvez l’imaginer (vu leur nom !) ces substances ne sont pas bonnes pour nous et mieux vaut les éviter au maximum car elles pourraient contribuer au développement de certains problèmes et maladies liés à la dégénérescence des cellules de notre corps. Lisez la suite, nous vous disons comment limiter leurs effets, et c'est beaucoup plus simple qu'on ne pourrait le croire...

Les astuces pour un barbecue super sain
Les amines hétérocycliques et les hydrocarbures aromatiques polycycliques semblent avoir des effets néfastes sur notre santé, et, en l’occurrence, peut-être des conséquences sur le dévelopement de certains cancers. Alors, comment les éviter ? Il y a deux terrains sur lesquels vous pouvez vous battre : limiter la formation des substances indésirables et contrebalancer les effets de ces substances en consommant des tas d'antioxydants.
Limiter la formation des amines hétérocycliques et des hydrocarbures aromatiques polycycliques
1) Une façon très simple de supprimer les amines hétérocycliques, c’est de griller des légumes et des fruits plutôt que de la viande, du poisson ou de la volaille. Pourquoi pas des ananas ou encore des poivrons ?
2) Si vous préférez la viande (et on en vous en voudra pas, nous aussi on adore !), essayez de la dégraisser au maximum pour éviter que la graisse ne coule sur votre charbon de bois. Vous pouvez aussi choisir des viandes moins grasses, du poulet, du saumon….
3) Plutôt que des pièces de viande super épaisses, choisissez des morceaux plus fins, qui cuiront plus vite et resteront donc moins longtemps sur le barbecue, limitant ainsi leur exposition aux giclures (et donc, la redéposition des hydrocarbures aromatiques polycycliques).
4) Faites mariner votre viande ; il semblerait que la marinade permette de réduire grandement la formation d'amines hétérocycliques.
5) Retournez vos morceaux de viande très souvent ; là encore, vous limiterez la formation d'amines hétérocycliques.
6) Faites cuire votre viande, votre volaille ou votre poisson en papillote, de façon à éviter que les jus et la graisse ne coulent sur le feu et le charbon de bois. Nous avons plein de recettes de papillotes, vous pouvez les adapter pour les faire au barbecue, au four, au gril... bref, comme bon vous semble...
Compenser les effets du barbecue en faisant le plein d'antioxydants
1) Nous avons vu à peine plus haut que les marinades permettaient de réduire les amines hétérocycliques. Si en plus vous choisissez des marinades au citron, à l'orange, ou à base d'autres fruits, vous ferez le plein d'antioxydants et compenserez en partie les effets néfastes de la cuisson au barbecue.
Les antioxydants, ça sert à quoi ?
Pour en savoir plus sur les antioxydants, à quoi ils servent et où on peut les trouver, lisez notre fiche technique sur les antioxydants, elle vous raconte tout en quelques paragraphes simples et vous donne des tas de recettes à tester pour le plaisir des papilles et pour une meilleure santé.
2) Utilisez des herbes aromatiques et des épices sur vos grillades, elles ont elles aussi des pouvoirs antioxydants et bien d'autres vertus. Pensez au romarin, au basilic, à l'aneth, mais aussi à l'ail bien sûr, même si ça n'est pas une herbe.
3) Servez avec vos grillades des tas de légumes et de fruits ; grâce aux antioxydants qu'ils contiennent, il permettront d'équilibrer les éventuels effets négatifs du barbecue.
4) Essayez de choisir parmi des aliments fonctionnels les accompagnements que vous servirez avec votre viande ou votre poisson au barbecue. En effet, les aliments fonctionnels sont reconnus pour avoir une influence bénéfique sur notre santé, en plus de nous apporter les nutriments et l'eau nécessaire au bon fonctionnement de notre corps. Vous pouvez en apprendre plus sur les aliments fonctionnels en lisant notre fiche technique sur les aliments fonctionnels.
A vos marques, prêts, grillez !
Voilà, ces quelques astuces vous permettront de faire des grillades délicieuses et bien meilleures pour votre santé, celle de vos amis et celle de votre famille. Maintenant, faites-vous plaisir, et vive l'été ! Si vous avez besoin d'inspiration pour votre prochain barbecue, jetez un oeil à quelques-unes de nos collections :

- Poulet au barbecue
- Poisson au barbecue
- Saumon au barbecue
- Pommes de terre au barbecue
- Barbecue entre amis
-Toutes les recettes au barbecue
Mesure, mesure...
Attention, cette fiche technique ne remplace pas les conseils d’un médecin, et ça n’est pas parce que certains aliments sont conseillés pour lutter contre certains problèmes, qu’il faut en consommer des tonnes en se disant qu’ils sont bons pour tout, pour tout le monde, et en toutes circonstances. Certains nutriments peuvent parfois interagir avec certains médicaments, ils peuvent avoir des effets secondaires (genre troubles du transit), et puis, n’oublions pas non plus que la recherche en matière de nutrition en est encore à ses débuts (tout est relatif bien sûr !) et que certaines études, aussi sérieuses soient-elles, se contredisent…. Alors il convient de tout prendre avec un grain de sel, de ne pas faire d’excès, et de parler avec votre médecin… En attendant, bon appétit !
Fiche technique proposée par :
Allrecipes

  Mes notes et commentaires

Dites-nous ce que vous pensez ! Ajoutez un commentaire ou un avis. Cliquez sur un smiley pour l'ajouter

Qu'avez-vous pensé de cette fiche ?

Pas génial Excellent
Quel niveau de difficulté attribueriez-vous ?

Historique

Vu récemment


Recherches récentes