Riz à l’iranienne (polo) avec tahdig

    Riz à l’iranienne (polo) avec tahdig

    2membres l'ont sauvegardée
    50minutes


    11 utilisateurs ont fait cette recette

    En Iran, le riz, c’est l’équivalent des pommes de terre et des pâtes des Français ! On le fait nature comme ici pour accompagner une grillade ou un ragoût et on se bat pour le fin morceau, le tahdig, cette croûte de riz collé au fond de la casserole. Ici j’ai réalisé un tahdig au curcuma et aux baies de coriandre (moins cher pour les repas de tous les jours) mais pour un repas de fête, je remplace le curcuma par du safran.

    Shéhérazade Midi-Pyrénées, France

    Ingrédients
    Nb de personnes : 8 

    • 1 marmite d’eau bouillante très salée dans laquelle on aura versé un peu d’huile
    • 4 tasses à café (ou pots de yaourts) de riz basmati d’excellente qualité
    • 2 cuillères à soupe d’huile
    • 2 pincées de sel
    • 2 pincées de curcuma
    • 1 cuillère à soupe de graines de coriandre

    Méthode de préparation
    Préparation : 5minutes  ›  Cuisson : 45minutes  ›  Prêt en :50minutes 

    1. Plonger le riz dans une grande marmite d’eau bouillante très salée dans laquelle on aura versé un peu d’huile. L’eau doit être très salée car le riz va à peine y cuire et n’absorbera pas tout le sel. Si on sale l’eau normalement, le riz ne sera pas assez salé. Je vous recommande d’utiliser une marmite de bonne qualité sinon l’étape 2 brûlera. Remuer le riz deux fois avec une grande cuillère : lorsqu’on le verse et à la reprise du bouillon. Lorsque l’eau aura bouilli 7 minutes (mettre un minuteur car si le riz cuit trop il collera), verser le contenu de la marmite dans une passoire et refroidir immédiatement avec de l’eau froide. Le riz est mi-cuit et c’est normal car il va cuire en deux temps.
    2. Remettre la casserole sur feu moyen, verser l’huile, le sel, le curcuma, les baies de coriandre et ½ cm d’eau. On veut que l’eau bouillonne pour dissoudre le sel et le curcuma. Commencer à verser le riz en respectant cette technique : avec une toute petite assiette, prendre un peu de riz dans la passoire et le secouer dans la marmite comme si on le semait, pour bien égrainer le riz. Essayer de viser le centre. Le riz, en retombant, formera un dôme. Lorsque tout le riz est dans la marmite, faire remonter le riz près des bords vers le haut du dôme avec une cuillère mais s’assurer qu’il y a du riz sur tout le fond de la casserole. Faire des trous dans le dôme avec le dos d’une cuillère en bois (pour que la vapeur puisse circuler). Mettre une double couche de sopalin sur la marmite et fermer le couvercle. Le sopalin permettra de fermer hermétiquement car on ne veut pas que la vapeur s’échappe : c’est elle qui parachèvera la cuisson du riz. Sinon le riz ne sera pas assez cuit. Baisser le feu après 10 minutes et laisser cuire au moins 45 minutes sur feu doux. L’idéal est de laisser cuire le plus longtemps possible à feu très doux. Cela permet au tahdig, cette croûte de riz grillé de se former au fond. De toutes façons, vous brûlerez certainement le tahdig une ou deux fois avant de maîtriser et même lorsque l’on maîtrise, il suffit de changer de casserole pour que cela rate… ne pas faire cette recette dans une cuisine étrangère, le tahdig brûlera c’est certain ! D’ailleurs moi aussi cela m’arrive encore (voir ma photo) !
    3. Pour servir, ouvrir la marmite et avec une grande cuillère ou la petite assiette, déposer délicatement le riz sur un grand plat. Décoller le tahdig avec une raclette et poser délicatement par-dessus le riz. Nouché djan !(Bon appétit)

    Fiche technique

    Pour en savoir plus sur la façon de faire cuire parfaitement votre riz, quelle que soit la recette dans laquelle vous voulez l’utiliser, consultez vite notre fiche technique. Riz pilaf, risotto, sushi, riz au lait… à vous toutes les recettes de riz sans souci !

    Recettes vues récemment

    Commentaires (0)

    Donnez votre avis !

    Sélectionnez un nombre d'étoiles