Soupe mulligatawny

    Soupe mulligatawny

    1membre l'a sauvegardée
    1heure10minutes


    Si vous avez fait cette recette, dites-le !

    Légèrement épicée, cette spécialité indienne à la fois saine et nutritive est idéale pour les repas d'hiver. Croquante et fraîche, la raïta qui l'accompagne fait de ce plat, servi comme il se doit en Inde avec des oignons frits au curry, une expérience culinaire inédite et… délicieusement exotique.

    Ingrédients
    Nb de personnes : 4 

    • 1 litre de bouillon de légumes léger ou fond de légumes corsé, faits maison de préférence
    • 1 oignon émincé
    • 2 carottes coupées en dés de 1 cm de côté
    • 2 branches de céleri coupées en dés de 1 cm de côté
    • 1 panais coupé en dés de 1 cm de côté
    • 2 pommes de terre coupées en dés de 1 cm de côté
    • 50 g de champignons Portabello émincés
    • 1 gousse d'ail émincée
    • 2 brins de coriandre fraîche émincée
    • sel, poivre du moulin
    • 4 naan à la farine complète ou 4 à 8 pains pitta, en accompagnement
    • Oignons au curry
    • 1 cuil. à soupe d'huile de tournesol
    • 1 oignon finement émincé
    • 1 gousse d'ail écrasée
    • 1 cuil. à café de pâte de curry doux
    • Raïta pomme-courgette
    • 1 petite courgette
    • 1 tronçon de concombre de 7,5 cm environ
    • 1 pomme
    • 150 g de yaourt maigre nature
    • 2 cuil. à soupe de persil ciselé
    • 1 poignée de feuilles de menthe fraîche

    Méthode de préparation
    Préparation : 25minutes  ›  Cuisson : 45minutes  ›  Prêt en :1heure10minutes 

    1. Dans une grande casserole, portez le bouillon (ou le fond) à ébullition. Mettez-y l'oignon, les carottes, le céleri, le panais, les pommes de terre, les champignons et l'ail. Portez de nouveau à ébullition, puis baissez le feu et laissez frémir 30 minutes, jusqu'à ce que les légumes soient bien tendres.
    2. Pendant ce temps, préparer l'oignon au curry. Faites chauffer l'huile dans une petite poêle sur feu moyen. Dorez-y l'oignon 10 à 12 minutes, jusqu'à ce qu'il soit bien tendre et commence à caraméliser. Ajoutez l'ail et faites-le revenir 1 à 2 minutes. Incorporez à la préparation la pâte de curry délayée dans 1 cuil. à soupe d'eau et poursuivez la cuisson 2 à 3 minutes, en remuant. Retirez du feu et réservez.
    3. Préparez la raïta. Râpez la courgette et le tronçon de concombre dans un petit saladier. Évidez la pomme au vide-pomme et râpez-la dans le saladier. Ajoutez le yaourt et le persil, mélangez bien le tout. Ciselez grossièrement la menthe et parfumez-en la raïta. Salez et poivrez à votre goût et réservez.
    4. Mixez environ la moitié de la soupe dans un robot culinaire, puis versez le liquide obtenu dans la casserole. Si vous utilisez un mixeur à main (directement dans la casserole), veillez à ne pas mixer la totalité des légumes. Réchauffez la soupe et rectifiez l'assaisonnement si nécessaire. Si la soupe est trop épaisse, allongez-la avec un peu d'eau bouillante.
    5. Incorporez délicatement à la soupe l'oignon frit au curry et la coriandre fraîche ciselée, puis versez la soupe dans des bols de service chauds. Servez sans tarder avec la raïta, qui peut être soit mélangée à la soupe, soit dégustée avec des naans (galettes indiennes) ou des pains pitta.

    Variante

    • Pour une soupe plus onctueuse, supprimez le panais et les pommes de terre. À l'étape 1, versez dans 90 cl de bouillon, en même temps que les légumes, 100 g de pois cassés jaunes. Complétez avec 1 boîte de tomates pelées au jus de 400 g environ, 1 cuil. à café de grains de cumin, 1 cuil. à café de grains de coriandre grillés et concassés, 1 piment rouge frais épépiné et émincé et 1/2 cuil. à café de curcuma. Portez à ébullition, baissez le feu, couvrez et laissez mijoter 1 heure. Mixez la soupe, réchauffez-la sur feu doux, ajoutez-y l'oignon frit au curry et 1 poignée de coriandre fraîche ciselée.

    Pour en savoir plus

    • Le yaourt apporte des protéines lactiques à haute valeur nutritionnelle, du calcium très bien assimilé et de nombreuses vitamines du groupe B. Ses ferments lactiques vivants jouent un rôle de « probiotiques » : ils régulent la flore intestinale et inhibent certains germes pathogènes. Ils pourraient de plus moduler le fonctionnement du système immunitaire, et améliorer la défense l'organisme contre les microbes et les infections. * • Le panais, légume-racine parfois dédaigné, possède pourtant de réelles qualités : il est très riche en fibres et en vitamine B9 (folates), et ses composants aromatiques phénoliques pourraient participer à l'inhibition des cellules cancéreuses.

    A, B1 * B2, B9, calcium, magnésium

    Recettes vues récemment

    Commentaires (0)

    Donnez votre avis !

    Sélectionnez un nombre d'étoiles