Poisson à la malaise en cocotte

    Poisson à la malaise en cocotte

    31membres l'ont sauvegardée
    25minutes


    25 utilisateurs ont fait cette recette

    Une cuisson douce à l'étouffée est parfaite pour qu'un poisson reste moelleux et conserve toute sa saveur. Epicé avec finesse, mélangé avec un peu de lait de coco, il sera parfait accompagné de nouilles sautées ou de riz. Pour un plat plus relevé, laissez les graines de piments ou utilisez un piment Thaï, très fort.

    Ingrédients
    Nb de personnes : 4 

    • 1 cuil. à soupe d'huile de tournesol
    • 2 cuil. à soupe de ciboule hachée
    • 1 piment rouge épépiné et finement haché
    • 2 branches de céleri coupé en petits tronçons
    • 1 poivron rouge épépiné et coupé en fines lanières
    • 1 gousse d'ail écrasée
    • 1/2 cuil. à café de graines de fenouil
    • 2 cuil. à café de coriandre en poudre
    • 1/2 cuil. à café de cumin en poudre
    • 1/4 cuil. à café de curcuma
    • 1 boîte de tomates concassées de 230 g environ
    • 12 cl de lait de coco
    • 30 cl de fumet de poisson, fait maison de préférence
    • 2 cuil. à soupe de sauce nuoc mam, ou de sauce de soja allégée
    • 1 boîte de pousses de bambou de 220 g environ
    • 675 g de filets épais de poisson blanc sans la peau (cabillaud ou colin) coupé en gros morceaux
    • 16 crevettes grises crues décortiquées
    • le jus de 1/2 citron
    • Pour la garniture
    • 1 cuil. à soupe de ciboule hachée
    • 1 cuil. à soupe de coriandre fraîche hachée

    Méthode de préparation
    Préparation : 10minutes  ›  Cuisson : 15minutes  ›  Prêt en :25minutes 

    1. Faites chauffer l'huile dans une sauteuse. Ajoutez la ciboule, le piment, le céleri et le poivron rouge. Faites revenir 5 minutes, en remuant souvent, jusqu'à ce que les légumes soient légèrement tendres.
    2. Ajoutez l'ail, les graines de fenouil, la coriandre, le cumin et le curcuma, mélangez et laissez cuire 1 minute. Incorporez les tomates avec leur jus, le lait de coco, le bouillon et le nuoc mam. Portez à ébullition, puis baissez le feu et couvrez. Laissez mijoter pendant 5 minutes.
    3. Ajoutez les pousses de bambou égouttées, le poisson choisi et les crevettes. Mélangez. Couvrez de nouveau et laissez mijoter 5 à 7 minutes, jusqu'à ce que les morceaux de poisson soient juste cuits et que les crevettes soient roses. Ajoutez le jus de citron.
    4. Servez le poisson directement dans la cocotte de cuisson ou sur des assiettes de service, saupoudré de la ciboule et de la coriandre.

    Variantes

    • Pour un repas de fête, remplacez les poissons blancs proposés par des filets de lotte. C'est un peu plus long à cuire : à l'étape 3, laissez mijoter 12 à 14 minutes. * • Vous pouvez également remplacer le poisson par du poulet. Faites chauffer l'huile et faites-y dorer 4 blancs de poulet, 4 minutes environ de chaque côté. Réservez-les. Faites cuire les légumes comme dans l'étape 1, puis ajoutez 150 g de champignons coupés en lamelles et faites cuire 2 minutes environ. Remettez le poulet dans la sauteuse avec l'ail et les épices. Terminez la cuisson comme indiquée dans la recette. Utilisez du bouillon de volaille et de la sauce de soja à la place du fumet de poisson et du nuoc mam. Remplacez les pousses de bambou par 1 boîte de pousses de soja. * • Du riz sauté aux oignons accompagne très bien ce plat. Faites revenir 1 oignon émincé dans 15 g de beurre. Incorporez le riz basmati, puis versez 30 cl d'eau bouillante. Couvrez et laissez cuire à feu doux, 10 minutes environ. * • Vous pouvez aussi accompagner ce plat de nouilles sautées. Faites cuire 250 g de nouilles chinoises 5 minutes à l'eau bouillante, en remuant de temps en temps. Égouttez-les. Faites chauffer 2 cuil. à café d'huile de sésame dans un wok ou une grande sauteuse. Versez-y les nouilles. Remuez énergiquement pendant 1 minute. Incorporez, toujours en remuant, 3 cuil. à soupe de sauce soja allégée et un peu de coriandre fraîche hachée.

    Pour en savoir plus

    • Le fenouil est un légume bien pourvu en substances antioxydantes (carotènes, vitamines C et E) et ses fibres, qui associent cellulose et pectines, sont très bien tolérées. Dans la médecine antique, il avait la réputation de favoriser la digestion, tandis que ses graines étaient jugées apéritives et « stomachiques » (bénéfiques pour le fonctionnement de l'estomac). * • Le piment peut aider à abaisser un taux de cholestérol trop élevé. Bien qu'il puisse être irritant pour la muqueuse de l'estomac, ses propriétés antiseptiques s'opposent néanmoins au développement de Helicobacter pylori, la bactérie impliquée dans la genèse de l'ulcère de l'estomac.

    B12, C * fer, sélénium, zinc

    Recettes vues récemment

    Commentaires (1)

    de
    5

    J'ai impressionné mes convives avec cette recette. Ils ont tous adoré et ils ont pensé que j'ai passé des heures à réaliser ce plat... bien sûr, je me suis bien gardé de leur dire que c'était super simple à faire ! Les saveurs sont exquises ! Très bonne recette. - 21 févr. 2009

    Donnez votre avis !

    Sélectionnez un nombre d'étoiles